Un été au Havre 2018

Un Été au Havre : une fête havraise, une fête pour les Havrais, et une fête qui sait parler au monde ! - Luc Lemonnier - Maire du Havre, Président de la CODAH, Président du GIP Un Été au Havre

Organiser un événement populaire avec des interventions artistiques qui révèlent Le Havre aux visiteurs pour changer le regard sur cette ville si atypique et attachante, c’est la mission qui m’a été confiée et l’ambition que je porte pour les prochaines éditions. - Jean Blaise - Directeur artistique d’Un Été au Havre

INSTALLATION DE FEU - Compagnie Carabosse (samedi 23 juin, plage du Havre)

Musical, sonore et sensoriel, joué à la tombée de la nuit, ce spectacle sur l’esplanade de la plage va enchanter et fasciner petits et grands. Il associe un autre artiste, Rhys Chatham, compositeur, guitariste et trompettiste américain, dont les domaines d’expérimentation se rapprochent de la musique minimaliste et de l’avant-garde. Il est connu en particulier pour ses «orchestres pour guitares», où il dirige plusieurs dizaines voire centaines de guitaristes. Ce sera le cas ce 23 juin où est annoncée la présence de 300 guitaristes !

À L’ORIGINE... Fabien MERELLE – Digue Augustin Normand, lieu-dit « le Bout du Monde » et exposition à la bibliothèque Oscar Niemeyer

Pour Un Été au Havre, l’artiste présentera une sculpture baptisée À l’origine, une déclinaison de son Pentateuque dessiné en 2010, qui s’installera sur la digue Augustin Normand pour l’été. Cette sculpture monumentale représente un éléphant en équilibre sur le dos d’un homme et symbolise le fardeau que chacun porte sur ses épaules. Culturellement, l’éléphant évoque la mémoire et la sagesse tandis que Pentateuque fait référence aux cinq premiers livres de la Bible. Cette oeuvre renvoie donc au poids de ces écrits qui a conditionné l’Histoire de l’Homme depuis 2 000 ans.

ET... JUSQU’AU BOUT DU MONDE

Une sélection de dessins de Fabien Merelle sera présentée sous la forme d’un parcours dans les coursives et l’atrium de la bibliothèque Oscar-Niemeyer. Ses dessins sont les tribulations d’un seul et même personnage, toujours affublé d’un teeshirt blanc et d’un pyjama rayé bleu et blanc. Ils en disent long sur l’univers onirique de l’artiste et trouvent leur sens et leur inspiration dans une mise en scène de son quotidien, de son entourage, à la fois cruelle, ironique et douce.

Jusqu’au bout du monde représente un père portant son enfant sur les épaules et faisant face aux éléments, un homme qui tente de protéger ce qu’il a de plus cher. Au bord de cette falaise abrupte, au milieu d’une mer parfois déchainée, cette figure apparait fragile – l’humanité dans son dénuement. La sculpture de 6,24 m (en référence à la fameuse trame Perret) est un totem, sorte de point d’exclamation planté sur la plage disant la chaleur de nos sentiments.

À travers ces trois propositions artistiques, Fabien Mérelle raconte une histoire, celle d’un même personnage qui apparaît « à l’origine » à l’entrée du port de plaisance, s’expose dans diverses postures à la bibliothèque puis réapparaît « Au Bout du Monde », soulagé d’un poids qui lui permet d’aller de l’avant.

FUTURO HOUSE Matti SUURONEN/Craig BARNES – Les Jardins Suspendus

Entre utopie architecturale de la fin des années 60 et « ovni » surprenant, la Futuro House de Matti SUURONEN, artiste finlandais, prend place aux Jardins suspendus. Cette « maison du futur » retrouvée, réhabilitée et restaurée par le jeune curateur anglais Craig BARNES est une nouvelle façon de penser l’habitat, dont les courbes viendront se confronter aux propositions architecturales d’Auguste PERRET. Ouverte au public, cette véritable soucoupe venue tout droit du pop art, dont le rôle initial était de fournir un endroit chaud pour les skieurs finlandais, sera un lieu où les visiteurs prendront plaisir à venir découvrir et profiter de la vue imprenable des hauteurs de la ville.
Une installation sonore, réalisée par le plasticien/musicien Vincent EPPLAY, vient compléter le dispositif, pour une immersion complète et un voyage en soucoupe volante !

UN PAVOISEMENT DU FRONT DE MER ET DES PRINCIPAUX AXES DU CENTRE-VILLE
Proposition d’Une Saison graphique

Une Saison graphique, manifestation annuelle consacrée à la création graphique contemporaine, fête cette année ses 10 ans.

À cette occasion, en plus de la programmation organisée à l’occasion du festival dans plusieurs lieux culturels du Havre et de la région, les artistes (Na KIM, Coréenne, les Néerlandais du studio Dumbar, la Flamande Ines COX et les Français Christophe GAUDARD et M/M) proposeront une intervention dans la ville, sous le commissariat d’Une Saison graphique.

Chacun à sa manière raconte, à travers ses créations, son rapport à cette ville.

Chaque graphiste a réalisé un drapeau qu’il a décliné en cinq variations.

Les oriflammes pavoiseront dans la ville du Havre tout l’été – on les verra notamment en front de mer, rue de Paris, au fort de Tourneville ou encore sur l’esplanade de la gare SNCF…

LES PASSAGERS DU SON #2 Installation sonore de Charlotte Roux - Hôtel de Ville

Pour célébrer les 60 ans de sa construction, l’Hôtel de Ville devient le théâtre d’une exploration sensorielle. L’artiste a réalisé un parcours sonore pour permettre aux visiteurs de (re)découvrir quelques-uns des espaces et des trésors de cet édifice emblématique, du hall d’honneur jusqu’à la galerie des grands salons, en passant par la salle du conseil municipal avec en point d’orgue la tapisserie Le Feu et l’Eau de Jean Lurçat, conçue en 1958.

Cette installation intégrera une offre plus globale initiée par la Direction du patrimoine avec par exemple une nouvelle offre de visites guidées au 17ème étage, ou encore une exposition organisée par les archives municipales dans le forum.

LES ANNEAUX Veit STRATMANN - esplanade de la plage

Trois mobiliers urbains composés de sièges prévus pour les stades, portés par des cercles en acier sur roulettes, Les Anneaux permettent à plusieurs personnes de s’asseoir et de se déplacer ensemble.

Sous forme de mobilier urbain, ce dispositif, qui incite au jeu et à la rencontre est installé sur l’esplanade de la plage.

Mettant à l’épreuve notre sociabilité, Les Anneaux offrent l’expérience de la difficulté de s’accorder quand il s’agit de réaliser un effort commun.

UNE PLACETTE AU FORT ! Fort de Tourneville - collectif ETC

Du 11 au 30 juin, un chantier participatif aura lieu pour aménager une placette située à proximité de la Folie Bergère, le long du CEM et ainsi continuer le réaménagement créatif du Fort initié en 2017 avec des collectifs d’artistes : le SuperFort, la Halle, le Jardin-For(ê)t, la Folie Bergère. Le chantier sera ouvert à participation publique et sera rythmé par des moments de rencontres et de convivialité : table-rondes, projections de films, visites, concerts, plateaux radios, repas... Une occasion de venir découvrir d’autres nouveautés comme le jardin public comestible !

Des oeuvres à redécouvrir

  • IMPACT Stéphane THIDET - Bassin du Commerce
  • JARDINS FANTÔMES Baptiste DEBOMBOURG - Bassin du Roy
  • PARABOLE Alexandre MORRONOZ - Caucriauville, Plateforme de vie et de communication
  • LE TEMPS SUSPENDU Chevalvert – ancienne poudrière des Jardins Suspendus
  • ÉTANT DONNÉ UN MUR Le goût des autres / Une saison graphique / Alcéane - Frontons d’Alcéane
  • CATCH ME IF YOU (SPRAY) CAN Jace - dans toute la ville
  • CATÈNE DE CONTAINERS Vincent GANIVET - Quai de Southampton
  • UP#3 Lang / Baumann - plage
  • COULEURS SUR LA PLAGE Karel MARTENS - Cabanes de plage reconduction du projet en 2018 uniquement
  • VÉNUS ET MARS Félicie D’ESTIENNE D’ORVES - mise en lumière des cheminées EDF
  • LE FORT ! Fort de Tourneville

Contact

Facebook UnEteAuHavre
Twitter @UnEteAuHavre
Instagram uneteauhavre #UnEteAuHavre
uneteauhavre2018.fr